Audi A2 : le flop, futur newtimer ?

Audi A2 - Le flop de l'époque, futur Young recherché ?

4 cylindres en ligne - 75/110cv - Années de production : 1999 / 2005

Je vous parle d’une merguez que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… 🎶😈

L’Audi A2 est arrivée avec la mode des minispaces… qui n’a pas duré 🚐🔚. C’est tant mieux ? Nous ne nous prononcerons pas. Toujours est-il que, bien qu’un peu moche, l’Audi A2 a une bouille un (tout petit) peu mignonne. Mais ce n’est pas là sa plus grande qualité.

Audi A2 : un châssis révolutionnaire...

À l’aube du nouveau millénaire et dans un excès de zèle, la marque aux anneaux s’est dite qu’il serait judicieux que cette citadine soit innovante, premium et légère. Elle a donc la particularité, rare encore aujourd’hui, de disposer d’un châssis et d’une carrosserie tout alu. Il en résulte une version 1.4 16S essence qui démarre à seulement 895 kg, soit le même poids qu’une Alfa Romeo 4C 🏎 !

... mais des mécaniques banales...

Malheureusement, la comparaison avec l’italienne s’arrête là… le châssis est fade mais ce sont surtout les moteurs qui lui font marquer le pas. Le 1.2 TDI est tristement plus sobre qu’un chameau 🐫 et seul le petit 1.6 FSI de 110cv permet à l’A2 d’espérer doubler des mamies en déambulateur sur les abords des centres-villes.

Audi A2 : un raté qui aura un jour la côte ?

Malgré une habitabilité sommes toutes intéressante (4 vraies places modulables, plancher plat, double hayon en verre), l’A2, vendue à un prix similaire à l’A3, sera un échec. Mal aimée, salie par des mioches sans âmes et trop souvent roulée par des vieux briscards peu regardants, les Audi A2 en bon état se font rares, d’autant que la carrosserie & le châssis en alu, s’ils ne souffrent pas de la corrosion, sont chers à remplacer et réparer.

La côte va du prix de la tôle à quelques milliers d’euros, autant en garder une secrètement dans votre garage 🚪

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *