Land Rover Range Rover P38 : le Lord ⚔️

6 cylindres en ligne & V8 - 136/218cv - Années de production : 1994 / 2002

Lancé en 1994, le Range Rover P38 reste mon favori avec le Range Rover L322. Il se traîne toujours une mauvaise réputation, mais c’est comme le vieux tonton Dédé, on l’aime quand même 👴. Mais pourquoi est-il le mal-aimé ?

Un Range Rover P38

Range Rover P38 : La classe ... pas sans concessions

Lors de sa sortie, le P38 crée une rupture avec son prédécesseur. Le Range Classic, bien que classieux et déjà sénatorial, avait cette bonne vieille rusticité du 4×4 d’antan, un peu comme son pote le Classe G (qu’on surnomme affectueusement « le parpaing »). Avec cette nouvelle mouture, le Range Rover évolue en profondeur, et tout est nouveau.

Le châssis est bien plus moderne, les prestations globales sont rehaussées, mais surtout, l’électronique embarquée arrive en masse. Et à cette époque, qui ne connaissait pas même encore le dieu Windows 95, autant dire que la fiabilité de ces d’éléments était du genre « aléatoire » 📺.

Et nous y voilà : problèmes de mises en défauts immobilisant le véhicule, pannes électriques récurrentes, suspension pneumatique capricieuse et hors de prix… auront vite fait la peau de notre bon vieux P38 🧸.

Range Rover P38 : des mécaniques rustiques mais fiables

Mais en dehors de ces points, il est un compagnon de voyage idéal. Docile, bien élevé et confortable, il a élevé à tout jamais le standing des Range Rover 🔝. D’autant qu’aujourd’hui, les modèles qui ont été bien entretenus ont été fiabilisés et les mécaniques sont rustiques mais vaillantes. On retrouve notamment deux V8, un 4.0l Rover (phase 1), qui passera à 4.6l en 1999 (phase 2).

Gourmands, ils permettent de cruiser tranquillement car ce ne sont pas des foudres de guerre (respectivement 185 et 225cv). En diesel, on trouve un 6 cylindres en ligne 2.5l de 136cv emprunter à la BMW 525 TDS (et le logo sur le couvre culasse est un BMW, pas un Land Rover !).

Le P38, un young pur jus au prix d'un parpaing ?

Niveau prix en effet, c’est le moment de foncer 🏃🏻‍♂️. Entre 3 000€ et 12 000€ selon l’état, la série et la motorisation, c’est presque cadeau compte tenu des prestations de confort de haut vol 🛩 que le P38 offre encore aujourd’hui. Mais gardez à l’esprit les coups d’entretien et la consommation pour garder ce beau bébé en bel état !

Un Range Rover P38 Holland & Holland vu de derrière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *