MV Agusta F4 750 SPR : 3/4 de litre affûté

MV Agusta, c’est un peu les montagnes russes de l’artisanat motocycliste italien, dans toute leur splendeur ! Capables de réaliser des motos parmi les plus belles de tous les temps, ce n’est que leur rendre hommage que de vous faire part de quelques-unes de leurs pépites. Voici plus d’informations sur l’une d’entres elles, j’ai nommé la MV Agusta F4 750 SPR.

MV Agusta F4 SPR 750 coté droit.
Un bel exemplaire de F4 750 SPR d'origine aux USA. Crédit photo ® Iconicmotorbikeauctions.com

MV Agusta F4 750 SPR : un peu d'histoire

Lorsque l’on aborde une MV Agusta, il faut tout d’abord démarrer par un peu d’histoire : MV Agusta opère sa résurrection dans les années 1990 et le coup de génie de Massimo Tamburini, qui dessine la F4. Elle est aujourd’hui encore considérée comme l’une des plus belles motos de tous les temps, preuve du génie de son coup de crayon. Cette sportive tant aimée affolera dès 1998 le monde motard même si elle se vend très cher et finalement assez peu, d’autant plus dans nos contrées tricolores, la faute également à un réseau en manque de moyens et une difficulté à faire réellement « percer » la marque, qui reste artisanale dans l’âme. Artisan du luxe motocycliste, MV Agusta commence néanmoins après quelques années de production de sa 750 à créer des séries spéciales de la F4, exclusives et surtout, améliorées. Ce sera le cas de la version SPR, rare et exclusive, tout en étant largement modifiée par rapport à la F4 750 de base !

La MV Agusta F4 750 SPR reprend donc la base de la F4 750 de série et tend à en faire le fer de lance de la marque sur la série des ¾ de litre, au même titre que les versions Senna, ou les Neiman Marcus. Mais la SPR sera la version la plus sportive et la plus aboutie des 750, un point c’est tout ! Par la suite, MV Agusta se penchera sur la version 1000 (produite à partir de 2004).

Toujours est-il qu’à l’époque, la 750 SPR fut l’une des sportives 750 les plus puissantes et abouties qu’il était possible d’acheter ! Pas mal donc, cette petite SPR.

F4 750 SPR : attention, gros 4 en ligne énervé

Dans les entrailles de la version SPR, on retrouve le bon 4-cylindres en ligne à soupapes radiales maison qui équipe la 750 de base, mais celui-ci reçoit quelques aménagements dans le but de le rendre plus puissant. Il dispose comme sur les autres F4, d’un double arbre à cames en tête, 16 soupapes (radiales donc), du refroidissement liquide et d’une injection électronique Weber-Marelli. D’une cylindrée exacte de 749,4 cm3, le moteur diffère des autres par l’adjonction de nouveaux pistons signés MAHLE ainsi que de nouvelles têtes de cylindres, retravaillées pour plus d’efficacité dans les chambres de combustion, elles-mêmes revues pour l’occasion. On retrouve également de nouveaux inlet ducts.

L’embrayage est renforcé et la boite de vitesses à 6 rapports reçoit une démultiplication spécifique, raccourcie pour plus de nervosité.

Grâce à toutes ces améliorations, la F4 750 SPR produit la bagatelle de 146 chevaux (!) pour un couple maximal de 8,2 mkg à 11 000 tours/min et des envolées lyriques majestueuses, avec un rupteur placé à 13 900 tours/min ! Ce moteur de course est capable d’emmener le pilote à plus de 270 km/h et de permet à la moto de parcourir le 400m départ arrêté en moins de 11 secondes, rien que ça !

SPR = Des chevaux en plus, du poids en moins

Aller vite, c’est bien en sportive sur circuit. Pour ce faire, les ingénieurs n’ont pas lésiné sur le moteur, on l’a bien vu. Mais pour aller vite, il faut également une moto légère et vive. Et là non plus, les ingénieurs de Varese n’ont pas fait dans la demi-mesure. La F4 750, comme de nombreuses autres sportives italiennes des années 1990-2000 dotées d’un châssis tubulaire, est impeccable de stabilité et de précision. Mais elle est aussi un peu lourde à emmener et pas spécialement légère (ce n’est pas une enclume non plus).

Afin d’y remédier et de proposer une moto encore plus vive et performante, la version SPR se dote de nombreuses pièces allégées afin de gagner du poids. On trouve notamment de nombreuses pièces en carbone : garde-boue avant, caches de boite à air, protège-chaine (en deux parties, une basse et une haute) et tour de clé. La SPR est également livrée d’origine en version monoplace, s’équipant du carénage arrière à coque rigide Monoposto, permettant de s’affranchir d’une selle passager et des cale-pieds qui lui sont dédiés. En option, MV Agusta proposait également la ligne d’échappement complète Arrow RG3, en version course, pour gagner encore quelques kilos sur la balance et lui offrir un son digne de ce nom 😁.

La F4 SPR embarque le châssis des F4 classiques : un treillis tubulaire en acier, similaire à celui employé sur les Ducati, permettant une rigidité sans faille tout en restant assez léger et compact. La fourche est une Marzocchi inversée et réglable, disposant d’un traitement TIN. À l’arrière, on retrouve le superbe monobras oscillant disposant d’un mono-amortisseur Sachs entièrement réglable lui aussi. Le système de freinage est similaire lui aussi aux F4 de série, emmenant un ensemble étriers de freins et maitre-cylindre Nissin, avec des étriers Axiaux à 6 pistons (!) ainsi que des durites de freins tressées. Les disques sont en 310mm à l’avant, le disque arrière est d’un diamètre de 210mm et est pincé par un étrier Nissin à 4 pistons.

La SPR s’équipe comme les autres F4 des superbes jantes en étoile à 5 branches en aluminium si caractéristiques de ce modèle. Elles se parent de gris argent brillant, quand la carrosserie est entièrement noire mat, relevée du logo “SPR” en rouge brillant. La selle et son dosseret sont également en cuir teinté couleur argent.

Un néo-collector désirable, futur objet de spéculation ?

Même si cela fait aujourd’hui plus de deux décennies que la F4 est sortie, cette véritable oeuvre de MV Agusta reste aujourd’hui terriblement d’actualité, quelque peu rondouillette face aux nouveautés de ces dernières années, elle n’en reste pas moins un objet de désir pour tout motocycliste. Personnellement, je ne suis pas le plus enthousiaste vis-à-vis de la combinaison de couleur de cette SPR qui est selon moi l’une de celle qui a le plus -mal- vieilli. Mais les améliorations dont elle a fait preuve la rendent néanmoins extrêmement intéressante pour tout collectionneur ou pistard averti !

Apparue dans le film I, Robot avec Will Smith aux commandes, elle est également entrée au panthéon des “motos stars”. Et dans un film qui simulait l’an 2034, elle se voulait déjà rétro, et pourtant, elle n’en était que plus désirable. Pour moi, il y a fort à parier que sa cote ne va faire que grimper, et elle n’est pas facile à trouver… avis aux amateurs !

Cote 2020 : environ 15 000€

Vue de coté sur la béquille. Crédit photo ® Iconicmotorbikeauctions.com

Questions fréquentes sur la MV Agusta F4 750 SPR

🏍 Combien existe-t-il d'exemplaires de la MV Agusta F4 750 SPR ?

La F4 750 SPR est a été produite à seulement 300 exemplaires, pour quelques heureux propriétaires et collectionneurs !

🏍 Quelle moteur embarque la F4 750 SPR ?

La MV Agusta F4 SPR embarque un 4-cylindres en ligne 750cm3 qui culmine à 146 cv et 8.2 mkg de couple à 11 000 trs/min. Un peu creux en bas, il se dévoile à haut régime avec un tempérament de feu et beaucoup de puissance.

🏍 Combien coûtait la F4 750 SPR à sa sortie ?

En 2004 les 300 exemplaires de la F4 750 SPR se sont échangés contre 24 800€ (hors options), ce qui représente aujourd'hui environ 30 800€ ! Un tarif élitiste, d'autant plus pour une 750.

🏍 La MV Agusta F4 750 SPR est-elle vraiment différente d'une F4 classique ?

La F4 en version SPR est une version améliorée de la F4 750 de base. Le moteur gagne la bagatelle de 20cv (146cv vs 126cv), le poids baisse de 10 kg, les suspensions sont améliorées et la peinture est spécifique(noire mat et selle argent) avec la coque arrière monoposto. Elle dispose également d'une plaque numérotée sur le Té de fourche supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *